+ ] Asymptotes [ +

noooo

Version courte:

Asymptotes est orienté rock, au caractère poétique. La mélodie est faite tantôt d’accords gras, tantôt de lignes claires, et les textes sont essentiellement en français.

L’équipe: Marc Caucheteux à la batterie, Jean-Charles Le Belleguy à la basse et Kenneth Le Boulengé écrit les textes, chante, tient la guitare et l’harmonica. Ils composent ensemble, parfois avec Arnaud Clément, des morceaux de caractère qui ont du sens à leurs yeux. Ils reprennent aussi certaines chansons qui les ont touché, notamment de Muse, M et de Noir Désir. 

L’idée d’Asymptotes est de tendre vers.

///

Version longue: 

Marc à la batterie, Jean-Charles à la basse et Kenneth au chant-guitare (harmonica) reprennent entre autres des morceaux de Noir Désir, Bill Withers, Asaf Avidan, Muse et M, tout en composant sur des textes  essentiellement  francophones, collaborant à distance avec Arnaud Clément côté composition, mixage et arrangements.

Leur précédent projet musical en quattuor, Keynosine, est formé en mars 2014 pour la Red Party (première de Noa Moon et Saule) à la Maison Culture de Tournai. Il s’est terminé en octobre 2015 suite au départ à l’étranger de leur guitariste soliste.

Après deux mois de pause et d’écriture, ils reprennent la scène en trio en décembre 2015 sous le nom d’Asymptotes.

Arnaud est autodidacte, guitariste polyvalent, également bassiste, oriente son jeu vers le rock et la funk mais improvise dans tous les genres, inspiré avant tout par Jimi Hendrix. Il est à l’origine de la rencontre des membres du groupe. En tournée, il découvre le Brésil et quitte la scène Belge pour s’y installer. Il travaille à distance dans la création des morceaux, les arrangements et le mixage des morceaux.

Marc a une formation d’ordre plus classique aux percussions et à la batterie depuis le plus jeune âge. Ceci est dû notamment à son père, Gérard Caucheteux, qui gérait le Groupe Percussions de Tournai. Sa frappe s’est affirmée plus rock depuis, mais elle reste précise et technique. 

Ivan, formé aussi en musique classique, a appris la basse pour Keynosine, puis pendant deux ans pour Asymptotes. Il est lui aussi issu d’une famille de musiciens. Pianiste, guitariste, banjoiste et chanteur dans d’anciens projets, il gèrait la rythmique, guidant l’ensemble dans les morceaux. Il est plutôt « vieux rock », et aime le jazz ainsi que la musique classique. Il quitte le projet par besoin de temps en décembre 2017.

Jean-Charles, bassiste depuis ses 20 ans, au détour d’un hasard, discutant avec Kenneth qu’il connaît depuis une jam en 2016, rejoint le projet spontanément, son baptème de feu étant en Mars 2018. Exactement au moment où Ivan exprime qu’il veut jouer d’autres instruments, en descendant de scène au pub irlandais de Tournai. Il est aussi guitariste, mais voici ce qu’il aime dans son instrument de prédilection: Les graves, le growl, le corps et le souffle qui pousse les tripes pour envoyer du lourd et faire sonner une chanson. Et il slappe.

Kenneth, autodidacte, est au chant, à la guitare et l’harmonica. Après avoir découvert la scène en janvier 2013, a écumé les jams, puis les petites scènes, puis deux passages au concours The Voice Belgique (en 2014, saison 3). Il se produit aussi en solo (guitare acoustique) mais se consacre surtout à l’écriture de textes. Il a une touche folk-rock à la guitare et blues au chant, avec un penchant pour la poésie et pour le côté expressif des morceaux.

En mathématiques, une courbe peut tendre à rejoindre une droite asymptote, sans jamais la toucher, même en prolongeant les deux infiniment. Cette idée peut ressurgir à plusieurs niveaux dans une vie.

L’idée revient dans leur musique: Tendre vers.