Sans Mystifier

 

Y’a des oiseaux cloués au sol
Et des personnes inhumaines
Du feu sous l’eau, des satellites
Un monde régi par toutes ses ondes

Puis tout ce temps qui s’envole
Qu’on rachèterait bien volontiers
On sème nos rêves, on vit nos rites
S’imprègne de l’essence des secondes

Science tu crées l’inexistant sans mystifier
Excelles dans tout, dans l’horreur comme la beauté
Ca tourne pas rond, ça tire sur les foules
Laisse incrédule et laisse brisé
Semer la mort, explorer Mars, et le wifi
Et l’injustice est bien humaine, partout ailleurs comme par ici

La panique enlace, elle enlise dans un moule
De potentiels gâchés, de denrées monétaires
Mâchoires qui serrent, pensent pouvoir ne rien faire
Recalés, récalcitrants, les radeaux coulent

Danse sur la lune, dévoile ses mystères
La face cachée des molécules, les hélicoptères
L’eau courante si t’as la chance de bien tomber
Heureux sont ceux, heureux sommes nous, heureux suis-je né

Science tu crées l’inexistant sans mystifier
Excelles dans tout, dans l’horreur comme la beauté
Ca tourne pas rond, ça tire sur les foules
Laisse incrédule et laisse brisé
Semer la mort, explorer Mars, et le wifi
Et la justice est inhumaine, partout ailleurs comme par ici

Facile à dire pour un nanti
Là où la faim reste masquée
Mais on a droit à la même vie
Et le devoir de se relever

Kenneth Le Boulengé